Au départ nommé prothésiste ongulaire, jugé un peu trop médical, le métier de styliste ongulaire consiste à apporter des soins sur les ongles des mains comme des pieds des clientes le désirant. Bien que s’exerçant en salons de soins ou instituts de beautés, le métier revêt une attention particulière proche du soin médical, ne serait-ce que concernant la stérilisation des ustensiles, mais c’est surtout sur l’aspect créatif et relié à la mode que l’accent est mis.

stylisme ongulaire

Quelles compétences requière le métier ?

Les compétences nécessaires au bon exercice du métier sont assez variées. Comme l’explique la fiche du pôle emploi, il s’agit de maîtriser parfaitement le côté technique, de posséder une âme artistique, d’être à l’aise dans la fonction de vendeuse, et d’aimer le contact.
De plus, pour celles qui souhaiteraient exercer librement, en indépendante, il faut ajouter des compétences de gestion d’entreprise et de comptabilité. Se lancer dans cette aventure nécessite donc quelques savoir-faire. Et il faudra prendre le temps de pouvoir les acquérir.

Techniquement, le stylisme ongulaire ne se limite pas à la pose d’ongles factices et décorés selon les capacités artistiques de la poseuse. Il y a bien plus ; La professionnelle doit pouvoir reconnaître parfaitement chaque type d’ongles, et savoir quel soin est le plus adapté. Mais en plus, elle doit pouvoir anticiper les réactions des ces ongles aux différents produits qui serviront aux soins (résine, gel…). Extensions d’ongles, modelages, French, remplissages, réparations, ou déposes sont autant de termes et d’actions avec les quels la styliste doit être familière.

Pour finir, elle se doit de respecter les « posologies ». Les jeunes de moins de 16ans ne peuvent être acceptées pour de tels soins, à cause des possibilités de déformations ou de complications possibles en raison de leur trop jeune âge. Les ongles n’ont pas encore fini leur croissance naturelle.
Dans le même ordre d’idée, les clientes qui seraient sous traitements antibiotiques depuis plusieurs mois pourraient voir les produits ne pas adhérer du tout à leurs ongles. Il faut également pouvoir repérer les personnes allergiques, et interdire toute pose aux femmes enceintes de plus de 7 mois, ou aux personnes devant subir une intervention chirurgicale.

De même, il est impératif de savoir repérer une mycose, pour pouvoir apporter le soin adéquat, d’abord, mais surtout pour éviter d’infecter le reste de la clientèle…

L’hygiène est donc un point essentiel dans ce métier par ailleurs poussiéreux, à cause des limages successifs des ongles.

exemple de design pour les ongles

Comment devenir styliste ongulaire ?

La première étape est de passer par un CAP en soins esthétiques et corporels. Un diplôme de niveau égal ou supérieur dans le même secteur d’activité est bien évidemment reçu. Puis, ensuite, il faut subir une formation spécialisée dans le stylisme ongulaire.

Il existe différents types de formations très bien expliqué sur ce forum. Et il est toujours plus prudent d’opter pour une formation de plusieurs semaines que de se limiter à quelques jours. Faire le tour de la profession en 5 jours ouvrés paraît bien trop court. Enfin, pour chaque formation, il convient de bien en vérifier le contenu, et de faire une petite enquête auprès des promotions précédentes.

Attention toutefois, si le stylisme ongulaire a le vent en poupe dans les médias branchés, c’est beaucoup moins le cas dans le monde réel. Et les postes à pourvoir sont assez rares.

Categories: Beauté

Leave a Reply


Articles Récents

Kidepann, la solution à...

Posted on mar - 14 - 2018

0 Comment

Tourisme en terre bourguignonne

Posted on fév - 12 - 2018

0 Comment

Pourquoi se lancer dans...

Posted on juin - 6 - 2017

0 Comment

La crème à la...

Posted on avr - 24 - 2017

0 Comment