Avant de prendre la décision irrévocable du divorce, il faut prendre le temps de bien mesurer l’importance des conséquences de la procédure. Il s’agit d’une dissolution du mariage et on ne peut prendre cette décision sur un coup de tête.

préparer son divorce

Le premier élément, c’est de ne jamais franchir la ligne jaune. C’est plus difficile à faire qu’à dire, mais plus conserverez votre calme et plus la procédure se passera bien, et dans de bonnes relations. Ensuite, prenez du recul sur la situation, afin de ne pas vous laisser déborder par la situation.

Les 4 options du divorce

sortie de mariageUne fois que vous en venez à la procédure en tant que telle, sachez que vous avez le choix entre quatre « options » :

  • Le divorce par consentement mutuel. Quand les deux parties sont d’accord sur tous les points, de la garde des enfants au partage financier, voire immobilier.
  • Le divorce par acceptation de rupture du mariage. Dans ce cas, les deux parties consentent au divorce mais des désaccords subsistent quant aux conséquences.
  • Le divorce pour faute. Il s’agit du cas ou un manquement grave au mariage de la part d’une des parties serait intervenue.
  • Le divorce altération définitive du lien conjugal. Un cas, plus rare, où les époux n’ont plus rien à voir en commun depuis plus de deux ans, mais restent encore attachés par le contrat de mariage.

Dans tous les cas de figure, il vous faudra prendre un avocat pour vous suivre dans vos démarches. Les coûts sont variables, et sont selon la réputation de votre avocat, le barreau où il est inscrit et la longueur et la complexité de la procédure.

Le processus de divorce

détail de procedureVous pouvez vous renseigner sur le site du gouvernement, mais voici quelques points à connaitre.

La première démarche sera une rencontre dite de conciliation, pendant laquelle le juge vous invite à prendre conscience des conséquences de l’acte et à régler la chose à l’amiable. Les gains de temps, d’argent et d’énergie sont colossaux au regard des coûts et de l’énergie dépensés lors d’une procédure longue.

Dans le cas d’une procédure amiable, une fois que le juge a pu vérifier que les ex-époux étaient réellement d’accord sur tous les points, le jugement peut intervenir dès la première audience.

Dans les autres cas, il faudra passer par voie d’huissier et prouver les faits de faute ou d’altération du lien conjugal.

Categories: Vie sociale

Leave a Reply


Articles Récents

Kidepann, la solution à...

Posted on mar - 14 - 2018

0 Comment

Tourisme en terre bourguignonne

Posted on fév - 12 - 2018

0 Comment

Pourquoi se lancer dans...

Posted on juin - 6 - 2017

0 Comment

La crème à la...

Posted on avr - 24 - 2017

0 Comment